Voie Pro : une « réforme » contre la jeunesse populaire !

Voie Pro : une « réforme » contre la jeunesse populaire !

2018-09-23T18:37:03+00:0023 septembre 2018|Catégories : À LA UNE|Mots-clés : |

L’intersyndicale de la voie professionnelle s’est réunie mardi 11 septembre 2018.
Elle considère que le calendrier imposé par le ministre ne permet pas de discuter réellement de son projet de réforme de la voie professionnelle qui aura pourtant un impact majeur sur les personnels et les élèves.
Pour nos organisations syndicales, la finalité de la voie professionnelle est de permettre, à la fois une insertion immédiate dans la vie active et des possibilités de poursuite d’études réussie. Les grilles horaires élèves proposées vont à l’encontre de ces objectifs, elles vont entraîner des suppressions de postes dans toutes les disciplines. Les « secondes par famille de métiers » censées retarder l’orientation seront également source de suppression de postes en permettant un remplissage optimum des classes. Nos syndicats considèrent aussi que les incertitudes qui subsistent sur les modalités de restructuration de la filière GA sont inacceptables.
La volonté d’implantation d’unité de formation en apprentissage dans tous les lycées professionnels, avec la mixité des parcours qui induira, de fait, la mixité des publics menace à terme les conditions de travail et le statut des professeur·es de lycée professionnel.
Ces dispositions doivent être mises en œuvre dès la rentrée de septembre 2019 et le projet de grilles horaires, qui entérine les suppressions de postes et les baisses des horaires disciplinaires, sera soumis au vote du CSE le 10 octobre. Il y a donc urgence à s’opposer fermement pour obtenir une autre réforme qui vise réellement l’excellence.

L’intersyndicale CGT Éduc’action, SNUEP-FSU, SNEP FSU, Sud Éducation, SNALC, SNCL FAEN, SIES exige que ces projets de textes soient retirés de l’ordre du jour du CSE et qu’unevéritable concertation ait lieu avec la profession.
Il y a urgence à construire le rapport de forces pour obtenir une autre réforme.
L’intersyndicale CGT Éduc’action, SNUEP-FSU, SNEP FSU, Sud Éducation, SNALC, SNCL FAEN, SIES appelle les personnels à se mobiliser en :
– organisant des heures mensuelles d’information intersyndicale la semaine du 17 au 21septembre 2018 dans tous les établissements pour informer la profession des conséquences de la réforme ;
– construisant ensemble une journée de grève le jeudi 27 septembre 2018.
 
Tract_greve_27_09_2018_def