Journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie : poursuivre les actions

mardi 12 mai 2015
par  webmestre
popularité : 96%

A l’occasion de la journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie le 17 mai prochain, la FSU rappelle que le milieu scolaire n’est pas épargné par les discriminations. L’école est traversée par les débats de société. Elle a ainsi connu une hausse des propos et actes homophobes, lesbophobes, biphobes et transphobes en écho aux discours réactionnaires et haineux des opposant-es à l’égalité des droits.

Des jeunes, des familles, des personnels sont alors l’objet d’insultes, de rejet, de violences. Le harcèlement est très souvent lié au sexisme et à l’homophobie.

Face à cette situation, l’Éducation nationale se doit de réagir.

Des solutions existent pour éduquer contre les LGBTphobies, dans le cadre de la lutte contre toutes les discriminations, pour construire une école et une société plus inclusives. Cela exige une politique ambitieuse de formation, initiale et continue, de tous les personnels.

C’est pour interpeler la ministre que le Collectif éducation contre les LGBTphobies en milieu scolaire, dont fait partie la FSU, en partenariat avec des associations, a organisé, le 13 mai dernier à Paris, un colloque. Il a publié une tribune signée par de nombreuses personnalités.

http://www.huffingtonpost.fr/nathalie-allain-djerrah/lutte-contre-homophobie-ecole_b_7255374.html

Le combat pour une société plus juste, plus égalitaire, passe par la lutte contre toutes les formes de domination et d’oppression. La FSU continuera de s’y impliquer et de revendiquer des mesures urgentes et concrètes.